Au moment de la rédaction de cet article, l’euro est parvenu à enregistrer sa quatrième journée consécutive de profits face au dollar américain. L’EUR/USD s’est apprécié de 1,35% juste en-dessous de 1,37 en cette première partie du mois de février. En observant de plus près ce qui a contribué à ce mouvement haussier, nous remarquons que l’euro a bénéficié de deux évènements majeurs tout au long de la semaine dernière.

Statu quo de la BCE : pas de nouvelle, bonne nouvelle pour l’euro

Dans la zone euro, la BCE a annoncé le statu quo de ses taux ainsi que de sa politique monétaire et comme le dit si bien le proverbe, « Pas de nouvelle, bonne nouvelle » apparemment, vu que le marché a choisi d’interpréter la décision de la BCE comme un « plus » pour l’euro.

Les chiffres de l’emploi s’améliorent mais restent inférieurs aux prévisions

Le second évènement à signaler pour l’EUR/USD nous est venu des Etats-Unis vendredi lorsque le département du Travail a publié les derniers chiffres de l’emploi non-agricole. Il est apparu que l’économie américaine a créé 113.000 nouveaux postes en janvier contre 74.000 en décembre 2013. Même le taux de chômage a affiché un léger repli, passant de 6,7% à 6,6%.

Jusqu’à présent, tout semble rose pour l’USD. Alors pourquoi l’euro a-t-il trouvé un support au détriment du billet vert ? Les prévisions, comme le savent les participants du marché, jouent un rôle prépondérant à ce niveau. Le consensus tablait sur la création de 180.000 emplois, loin de la lecture officielle. Si ce chiffre n’est pas assez solide que pour garantir un rythme stable de « tapering », alors il est compréhensible que cela se traduise par la vente de dollars.

L’EUR/USD s’est négocié jusqu’à présent dans une fourchette comprise entre 1,3618 et 1,3683. Pour cette semaine, nous prévoyons une résistance initiale à 1,3696 qui, si elle était cassée, permettrait une nouvelle hausse. Au-delà de 1,3696, la prochaine résistance se situe à 1,3753. A la baisse, nous misons sur un support autour de 1,3530/1,3420.

L’USD a perdu du terrain face à la plupart de ses contreparties en effet mais a trouvé un support face au yen japonais. Bien qu’ayant touché un plus bas de la semaine à 100,75, la paire de monnaies est parvenue à remonter et à toucher un plus haut à 102,58 la semaine dernière.

L’USD/JPY s’est négocié entre 101,99 et 102,67 en première partie de semaine. La paire devrait toucher 104,06 après quoi, un sell-off pourrait faire reculer la paire à 101,16/100,04.

Premier discours de Janet Yellen comme chef de la Fed

En début de semaine, Janet Yellen a tenu son premier discours en tant que chef de la Fed devant le Congrès américain.

Elle s’est montrée optimiste pour aller de l’avant, indiquant que le FOMC allait probablement poursuivre ses mesures de « tapering ». Elle a cependant également affirmé que la reprise du marché de l’emploi était loin d’être terminée. Pour les investisseurs qui se demandent ce que fera la Fed maintenant que le taux de chômage avoisine 6,5%, Mme Yellen a clairement fait savoir que les taux d’intérêt resteraient bas (zéro), même si le taux de chômage baissait encore.

Début d’année positif pour l’or…

L’or a continué de défier la gravité tout au long de ces premières semaines de l’année. Alors que l’issue la plus plausible serait une baisse du cours du métal jaune (en raison du « tapering » de la Fed), il semble que le métal précieux se soit montré plus résilient qu’attendu.

L’or s’est apprécié d’environ 6% depuis le premier trade en 2014, passant de $1.203,23/once à $1.280,10 au moment de la rédaction de l’article. Avec l’amélioration des perspectives économiques et le début de la fin de la politique ultra-accommodante de la Fed, l’or aurait dû poursuivre son repli. Cependant, ceci ne s’est pas encore matérialisé et il semblerait que le métal jaune soit parvenu à gagner du temps vu qu’en arrière-plan, les craintes liées à la croissance des marchés émergents et le plafond de la dette américaine ont assombri les effets du « tapering ».

En première partie de semaine, l’or s’est négocié entre $1.265,27 et $1,288.52. Pour cette semaine, la hausse initiale devrait se corriger à la baisse. A la hausse, la prochaine résistance se trouve à $1.294,32 alors qu’à la baisse, le niveau clé à garder à l’œil se trouve à $1.247,17/$1.227,29.